C’est ce lundi 17 août que Novavax, le laboratoire pharmaceutique américain, informa du début de la phase 2 des tests de son vaccin contre la COVID-19. Celui-ci sera réalisé en Afrique du Sud.

Avec plus de 10 000 décès et 5 00 000 cas, le pays de Nelson Mandela compte parmi les plus touchés du monde (5e place). Même si, le président Cyril Ramaphosa annonça des mesures de déconfinement, la situation reste toujours préoccupante. L’Afrique du Sud serait donc l’un des pays-candidats les mieux indiqués pour accueillir des essais cliniques.

De façon concrète, ce vaccin (le traitement NVX-CoV2373) du groupe américain – et financé par la fondation de Bill et Melinda Gates à hauteur de 15 million de dollar - sera administré à 2 665 adultes en bonne santé et 240 personnes porteuses de la Covid-19 mais, stables sur le plan médical.

Rappelons que, AstraZeneca, le concurrent britannique de Novalax, est rentré en phase finale des essais cliniques  à travers son candidat-vaccin AZD1222. Les tests sont réalisés au Brésil et en Afrique du Sud.

 

(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) {return;} js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "//connect.facebook.net/fr_FR/all.js#xfbml=1"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, "script", "facebook-jssdk"));