D’après l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), l'industrie du tourisme devrait repartir début 2021. Jusqu’à présent le continent africain était sur une trajectoire ascendante depuis l'année dernière avec, par exemple, une augmentation de 3 à 5 % des arrivées internationales sur le continent. Cependant, suite à la pandémie du nouveau Corona virus, on devrait observer une baisse de 60 à 80% sur le nombre de touristes internationaux pour l'année 2020. 

Un secteur essoufflé

Selon les Nations Unies, l’ensemble : restauration, hébergement, loisirs, parcs ; qui caractérise l'industrie du tourisme emploie plus de 20 millions de personnes sur le continent. Cependant, en raison de la propagation de la Covid-19, de nombreuses entreprises suppriment des emplois et perdent des sources de revenus : "Sans financement d'urgence, la crise du Covid-19 pourrait provoquer un effondrement du secteur du tourisme en Afrique », tel est l’avis de certains organismes internationaux.

À la date du 3 juin, le Centre Africain de Prévention et de Contrôle des Maladies a comptabilisé 158 318 cas confirmés de coronavirus. L'Afrique n'a pas vraiment d'autre choix que de garder ses frontières fermées pour l'instant. Et cela pourrait se traduire par une perte de 30 à 50 milliards de dollars de revenus pour l'industrie du tourisme, sur le continent, cette année (Sources : Nations unies).

Une reprise progressive

Le cas de L'île Maurice représente un espoir pour toute les nations africaines. En effet, dans un communiqué publié le mercredi 3 juin dernier, l'île Maurice figurait comme une destination sûre dans le contexte du Covid-19. Il est important de souligner que depuis le 26 avril, aucun cas local de Covid-19 n'a été enregistré à l'île Maurice. Ce qui a poussé le gouvernement à mettre fin au confinement sanitaire le 31 mai. Le pays passe aujourd'hui à une autre phase en attendant d'accueillir bientôt ses premiers visiteurs au terme de la période de fermeture des frontières, d'application de mesures de confinement strictes et d'isolement des malades, ainsi que de tests intensifs. 

Selon l'OMT, il faudra au moins 10 mois à l'industrie mondiale du tourisme pour se remettre des effets du coronavirus. Un peu plus pour l'Afrique. 

(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) {return;} js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "//connect.facebook.net/fr_FR/all.js#xfbml=1"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, "script", "facebook-jssdk"));