L’Afrique Du Sud est à ce jour LE pays le plus touché du continent avec plus de 92 500 cas de COVID-19. La moitié de ces cas se trouvent dans la seule province du Cap Occidental, et notamment Cape Town (sa capitale). Malgré le nombre, de plus en plus croissant, de cas positifs, le président Cyril Ramaphosa entend assouplir les mesures anti-coronavirus, précédemment adoptées.

Cependant, depuis quelques semaines, la vente d’alcool est autorisée - sauf du vendredi au dimanche - alors qu’elle avait fait l’objet d’une interdiction stricte au début du confinement. Cette stratégie sur la vente de l’alcool avait permis de soulager les hôpitaux sud-africains, permettant d’être plus à l’afflux de malades dus aux nouveaux coronavirus. Mais malheureusement, elle avait également provoqué de graves conséquences pour la filière viticole. En effet, le porte-parole de l’organisation Wines of South Africa - une structure qui assure la promotion des vins locaux - estime à environ 18 000 le nombre d’emplois perdus à cause de l’interdiction des ventes d’alcool.

En plus d’interdire la vente d’alcool durant neuf semaines, les autorités sud-africaines ont aussi prohibé les exportations de vin pendant six semaines. Les vins qui se vendaient déjà très peu, à cause de la suspension des exportations, ont disparu rapidement des rayons.

L’autorisation de commercialiser l’alcool dans le pays devrait donc relancer l’économie sud-africaines. Pour preuve, les Sud-africains ont commencé à se ruer sur le vin local.

En Afrique du sud, comme partout dans le monde, le COVID-19 n’entraine pas qu’une crise sanitaire. Elle conduit également à des crises économiques et sociales. Trouver un remède est donc un question primordiale surtout pour certains pays africains ou le nouveau virus se propage en grande pompe.

(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) {return;} js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "//connect.facebook.net/fr_FR/all.js#xfbml=1"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, "script", "facebook-jssdk"));